Tourisme et Vélo

BORDEAUX, VILLE CYCLABLE ?

Après 30 ans de politique vélo, la ville de bordeaux et son agglomération deviennent de plus en plus cyclable caracolant maintenant dans le peloton des villes cyclables françaises jusqu’à se retrouver 4ème en 2013 dans le célèbre classement international : Copenhagenize Index…..

Pourtant la ville, dans les années 1950 à 1990, était entièrement dévolue au « tout voiture ». Les premiers tours de roues au eu lieu entre 1980 et 1995 pour finalement passer au braquet supérieure….

Ces importantes transformations ont eu lieu suite notamment grâce à la mise en œuvre d’un projet ambitieux de construction simultanée de 3 lignes de tramway et l’association d’une bonne dose de requalification des espaces urbains. La réussite tiens essentiellement à la forte volonté des élus mais aussi à la présence d’un secteur associatif dynamique dont les associations cyclistes ont su devenir des acteurs incontournables.

Ce changement rapide intéresse de nombreuses délégations d’élus, techniciens et associatifs (Pologne, Belgique, Japon… mais aussi françaises : Aix, Chartres…). Retour sur quelques actions ayant participées au devenir de Bordeaux territoire cyclable.

Un changement culturel :

  • depuis octobre 1998 – un dimanche sans voiture,
  • 2001 prêt gratuit de vélo,
  • 2003 création de la première Maison du vélo,
  • 2005 mise en œuvre du diplôme du cycliste citoyen,
  • 2007 démarche du code la rue
  • 2010 Mise en place d’un système de vélo en libre service
  • 2010 1er colloque international CYC’LAB (le futur du vélo, le vélo du futur)

 Une transformation de la ville :

  • 1998 à 2008 Mise en plan de nouveaux plans de circulation et d’un contrôle d’accès sur 50 ha,
  • Développement de zones apaisées : rues piétonnes, zones 30 (limitées à 30km/h), zones de rencontre (limitées à 20km/h),
  • Généralisation des doubles sens cyclistes (circulation autorisée dans rues à sens unique dans les 2 sens pour les cyclistes),
  • Développement systématique du stationnement vélo et expérimentation de dispositifs spécifiques pour le centre ville historique : la bicycletterie,
  • Plan de résorptions des points noirs et discontinuités cyclables,
  • Ville expérimentale du tourne à droite pour les cyclistes aux feux rouges. Généralisation de cette pratique depuis son intégration au code de la route.
  • Mise en œuvre d’un réseau cyclable express à travers l’agglomération…