COP21

logo-tous-ensemble Vélophonie présentera ses deux livrets :

– Paroles de francophones

– Manifeste pour une diversité des cultures vélo francophone.

Des outils pour montrer les attentes de la population francophone et interpeller les élus de la Francophonie, notamment des pays en voie de développement, sur les nombreux avantages à promouvoir se mode de déplacement durable.

Points d’intêret territoire cyclable bordelais

1    Mise à disposition de vélos :

  • Service de la ville de Bordeaux : La Maison du vélo : prêt gratuit d’un vélo pour les bordelais. Parc : 4700 vélos. Lieu d’animation et d’exposition.
  • Service de la Communauté Urbaine de Bordeaux : Système de vélo en libre service – VCUB. Nombre de stations : 140 stations. Nombre de vélos à disposition : 1550 vélos. Spécificités de ce service vélo :
  • Desserte fine du territoire périurbain : les VCUB+.
  • Délégation de service public avec l’opérateur de transport public : Kéolis
  • Communication utilisant les méthodes de marketing viral

 

  • Intermodalités vélo et transport public :
  • Embarquement des vélos dans les véhicules de transport public : tramway, trains régionaux,
  • Pôles d’échanges multimodaux : gare Bordeaux Saint Jean, Cenon
  • Site propre transport public ouvert aux vélos : tramway, bus
  • Parking relais dans les gares ferroviaires et stations de tramway

 

  • Aménagements urbains remarquables :
  • Requalification du territoire bordelais : Quais de la Garonne: Rive droite – Rive gauche, Création du Tramway
  • Restriction d’accès des véhicules motorisés en centre ville
  • Démarches écoquartiers : Gecko et Darwin
  • Concept de « Rue jardin » : zone de rencontre urbaine à forte qualité paysagère
  • Concept de jardin vertical

 

  • Aménagements cyclables :
  • Vélo station de la gare ferroviaire Bordeaux Saint Jean
  • Généralisation des doubles sens cyclables
  • Développement des Zones 30 : vitesse modérée, Zones 20 : zones de rencontre
  • Expérimentation nationale : « tourne à droite aux feux rouges pour les cyclistes »
  • Stationnement vélo :
  • Expérimentation nationale du premier garage à vélo collectif : Bicycletterie – habitat ancien
  • Généralisation des accès vélos dans les parkings souterrains,
  • Plan écomobilité : vélo, piétons, rollers, handicapé, voitures à usage partagé
  • Schéma directeur cyclable
  • Les véloroutes et voies vertes : tourisme et loisir à vélo
  • Marquage horizontal et vertical

 

  • Les acteurs du vélo :

–     Collectivités territoriales : Région Aquitaine, Conseil Général de la Gironde, Communauté Urbaine de Bordeaux et Mairie de Bordeaux.

–     Associations : VELO-CITE BORDEAUX – promotion et défense du vélo urbain, AIR – roller, AUTOCOOL – système d’autopartage, DROIT DU PIETONS, RECUP’R – recyclage de vélos à lobbying, actions de promotion/communication. Exemple : mes courses à vélo, vélo école, fête du vélo

–     Entreprises : Services de livraisons de colis à vélo : la Petite Reine. Services de vélo-taxis : Cycloville, Cyclopolitain. Création de vêtements pour cyclistes : Greenpistes.

Alliance française de Bordeaux

L’Alliance Française Bordeaux Aquitaine propose des cours de français et accueille plus de 1 800 étudiants étrangers de 90 nationalités différentes chaque année. Elle fait partie du réseau international des Alliances Françaises qui représente plus de 800 établissements répartis dans 137 pays et choisis par près de 500 000 étudiants. Titulaire du label Qualité FLE, l’Alliance Française est l’établissement de référence dans les domaines de l’enseignement (formation, enseignants), de l’accueil, de la gestion et des locaux à Bordeaux. Centre d’examens, l’Alliance de Bordeaux reçoit plus de 1 600 étrangers par an qui viennent passer les examens du DELF et du DALF et les tests du TCF. Un service d’hébergement en famille d’accueil et une programmation d’activités culturelles sont également proposés aux étudiants.

Du coté du vélo

POURQUOI LE VÉLO ?

Le vélo est un objet simple, connu de tous et dans le monde entier. Acteur majeur d’une mobilité durable, il se retrouve au cœur des enjeux de nos sociétés du XXIème siècle : santé publique, économie, développement durable, précarité énergétique, urbanisme, cohésion sociale, mobilité pour tous.

Ce mode de transport de personnes et de marchandises possède de nombreux atouts : rapide, agréable, convivial, peu couteux, bénéfique pour la santé, non polluant, silencieux. D’ici 2050, 70 % des habitants de la planète seront des urbains. Si l’avenir est résolument au vélo, paradoxalement, celui-ci n’est pas encore représentatif dans les déplacements urbains. En pacifiant les villes, le vélo représente une source importante d’amélioration du cadre de vie en ville.

 Dans sa pratique sportive, c’est un formidable fédérateur qui regroupe toutes les générations et tous les niveaux de pratiques allant du simple amateur aux grands champions internationaux du Tour de France. Dans sa pratique comme loisirs, il est idéal pour découvrir le patrimoine d’un territoire : histoire, paysages, art, architecture et gastronomie.

 De par son universalité et son caractère intrinsèquement démocratique, le vélo symbolise à la fois la liberté et la modernité. C’est un sujet qui ne laisse jamais indifférent, positivement ou négativement. Il suscite la curiosité et permet de tisser des liens rapides entre les humains et entre les peuples.

LA CULTURE VÉLO :

C’est un ensemble original de politiques, de techniques d’aménagement et de pratiques cyclables spécifiques à un territoire et à des acteurs donnés.

Actuellement, le vélo connait un regain d’intérêt dans les pays occidentaux alors qu’il régresse dans certains pays en voie de développement au profit de l’automobile et des deux roues motorisés. Par ailleurs, chaque population s’approprie à sa façon ce moyen de déplacement en fonction de ses modes de vie, ses systèmes de valeurs, ses traditions et croyances.

Liens vers les principales fédérations vélo francophones :

FRANCE

BELGIQUE

SUISSE

CANADA

Du coté de la Francophonie

Qu’est ce que la Francophonie ?

Le terme francophonie est apparu pour la première fois vers 1880, lorsqu’un géographe français, Onesime Reclus, l’utilise pour désigner l’ensemble des personnes et des pays parlant le français.

On parle désormais de francophonie avec un « f » minuscule pour désigner les 220 millions de locuteurs de français répartis sur les cinq continents (source : Observatoire de la langue française – 2010) et de Francophonie avec un « F » majuscule pour figurer le dispositif institutionnel voué à promouvoir la langue française et les relations de coopération entre les 77 États et gouvernements membres ou observateurs de l’Organisation Internationale de la Francophonie.

La Francophonie représente 890 millions d’hommes et de femmes ayant la langue française en partage répartis sur les 5 continents. Vélophonie souhaite valoriser cette particularité linguistique de diverses manières :

1 – PRÉSENTER UNE FRANCOPHONIE CONFIANTE, OUVERTE ET ENGAGÉE :

  • Encourager la coopération et le partage des connaissances entre les peuples francophones,
  • Renforcer l’animation et l’information,
  • Développer un sentiment d’appartenance des francophones à une communauté de destins liée à une langue internationale riche, diversifiée et toujours dynamique,
  • Soutenir le développement économique, social et culturel des acteurs du vélo. 

2 – DÉMONTRER LE DÉVELOPPEMENT DES TECHNOLOGIES NUMÉRIQUES FRANCOPHONES :

  • Encourager l’essor d’une culture et d’un savoir-faire dématérialisés dans le domaine du vélo,
  • Produire et diffuser des contenus francophones grâce aux technologies numériques.

3 – LA FRANCOPHONIE, TOUT UN MONDE DE RÉSEAU :

Les populations de l’espace francophone doivent tirer profit des potentialités offertes par les nouvelles technologies de l’information et de la communication – NTIC – pour créer des communautés d’apprentissage et d’entraide. Grâce aux spécificités qu’offre la langue française, on peut multiplier les réseaux et les échanges sectoriels sur la vaste thématique du vélo : économie verte, déplacement des jeunes, travail, culture et science par exemple.

Liens vers les principales institutions francophones:

CONGRES VELO-CITY NANTES 2015

signature-CDP-FR

Sommet mondial de référence du vélo urbain. Il sera organisé du 2 au 5 juin à Nantes en France avec pour thème « Le vélo, créateur de futur ». L’association Vélophonie est membre des comités de programme et de suivi de ce congrès.

Il regroupera plus de 1 600 personnes de tous horizons, avec de nombreuses interventions pour promouvoir le vélo dans les politiques publiques : développement durable, économies d’énergie, planification des transports, santé publique, éducation, environnement, économie, tourisme, droits de l’homme. Ce sera la vitrine de l’expertise française dont Bordeaux est l’un des exemples les plus remarquables.

Vélophonie assurera une présence majeure à ce congrès francophone afin de renforcer nos réseaux, saisir toutes les opportunités possibles pour conforter le positionnement national et international du territoire cyclable bordelais en matière de ville cyclable. Elle réalisera divers travaux lors de ce congrès :

–     Présentation d’exposés,

–     Réseautage – renforcement vers les acteurs vélo européens, développement vers les acteurs du domaine de la Francophonie et des pays en voie de développement,

–     Veille sectorielle pour notre réseau et nos partenaires,

–     Préparation des prochaines visites de délégations techniques à Bordeaux,

–     Réalisation de reportages et d’interviews,

–     Rencontre de journalistes et rédaction d’articles sur « Bordeaux, ville cyclable »,

–     Valorisation de l’exposition « Bordeaux, destination vélo ! » et du « Manifeste des cultures vélo francophones ».