Qu’est ce que la Francophonie ?

Le terme francophonie est apparu pour la première fois vers 1880, lorsqu’un géographe français, Onesime Reclus, l’utilise pour désigner l’ensemble des personnes et des pays parlant le français.

On parle désormais de francophonie avec un « f » minuscule pour désigner les 220 millions de locuteurs de français répartis sur les cinq continents (source : Observatoire de la langue française – 2010) et de Francophonie avec un « F » majuscule pour figurer le dispositif institutionnel voué à promouvoir la langue française et les relations de coopération entre les 77 États et gouvernements membres ou observateurs de l’Organisation Internationale de la Francophonie.

La Francophonie représente 890 millions d’hommes et de femmes ayant la langue française en partage répartis sur les 5 continents. Vélophonie souhaite valoriser cette particularité linguistique de diverses manières :

1 – PRÉSENTER UNE FRANCOPHONIE CONFIANTE, OUVERTE ET ENGAGÉE :

  • Encourager la coopération et le partage des connaissances entre les peuples francophones,
  • Renforcer l’animation et l’information,
  • Développer un sentiment d’appartenance des francophones à une communauté de destins liée à une langue internationale riche, diversifiée et toujours dynamique,
  • Soutenir le développement économique, social et culturel des acteurs du vélo. 

2 – DÉMONTRER LE DÉVELOPPEMENT DES TECHNOLOGIES NUMÉRIQUES FRANCOPHONES :

  • Encourager l’essor d’une culture et d’un savoir-faire dématérialisés dans le domaine du vélo,
  • Produire et diffuser des contenus francophones grâce aux technologies numériques.

3 – LA FRANCOPHONIE, TOUT UN MONDE DE RÉSEAU :

Les populations de l’espace francophone doivent tirer profit des potentialités offertes par les nouvelles technologies de l’information et de la communication – NTIC – pour créer des communautés d’apprentissage et d’entraide. Grâce aux spécificités qu’offre la langue française, on peut multiplier les réseaux et les échanges sectoriels sur la vaste thématique du vélo : économie verte, déplacement des jeunes, travail, culture et science par exemple.

Liens vers les principales institutions francophones: